Participer
Communiqué de presse

Sécurité alimentaire : il faut agir maintenant ! L’UDC neuchâteloise propose des mesures fortes !

Les experts sont unanimes : une crise alimentaire majeure et mondiale est imminente. L’UDC neuchâteloise dépose deux motions parlementaires pour des mesures fortes pour la sécurité alimentaire dans le canton de Neuchâtel.

La guerre en Ukraine a des conséquences désastreuses pour l’approvisionnement alimentaire mondial ; l’Ukraine et la Russie comptent en effet parmi les plus grands producteurs du monde de denrées alimentaires. La Russie est également le premier producteur d’engrais. La guerre et les mesures économiques qui l’entourent entraînent des conséquences sur l’approvisionnement. A cela s’ajoutent les dernières années très difficiles au niveau des récoltes en raison des variations climatiques, la sécheresse intense aux USA, l’Argentine qui a cessé ses exportations de Soja, etc.

Le monde est en proie à une crise alimentaire sans précédent. Il est urgent de prendre des mesures fortes pour y faire face.

Que peuvent faire la Suisse et le canton de Neuchâtel ?

Le taux d’auto-suffisance alimentaire de la Suisse n’est que de 57%. Cela signifie qu’en cas de crise majeure, une personne sur deux ne pourra pas manger dans notre pays. Nous devons rehausser ce taux et moins dépendre des importations.

Pour y parvenir, il est crucial de préserver les terres agricoles existantes, d’optimiser les rendements de ces dernières et de limiter les chicanes administratives et législatives qui entravent le travail des agricultrices et des agriculteurs.

Au niveau cantonal, les Députés UDC au Grand Conseil neuchâtelois ont déposé 2 motions urgentes :

La première motion 22.143 « le pôle économique de la Tène, une fausse bonne idée ? », portée par le député UDC et agriculteur Quentin Geiser, demande un moratoire de 5 ans sur la réalisation du pôle économique de la Tène. Ce projet de pôle économique prévoit en effet le déclassement de plusieurs hectares de terres agricoles dans le littoral comptant parmi les plus fertiles du canton pour y construire des bâtiments industriels et un « écoquartier » résidentiel. L’UDC est d’avis qu’il faut prioriser la revalorisation des nombreuses friches industrielles du canton avant de sacrifier des terres agricoles vitales à notre approvisionnement alimentaire.

La deuxième motion 22.166 « la sécurité alimentaire avant tout ! », portée par le président du groupe des députés UDC Niels Rosselet-Christ, demande une série de mesures fortes pour préserver les terres agricoles du canton et pour renforcer la productivité sur ces terres afin d’augmenter le volume de denrées alimentaires produites localement. L’UDC est d’avis que seule une production locale forte sera à même de garantir la sécurité alimentaire de la population suisse. Être tributaire des importations est non seulement dangereux pour notre sécurité alimentaire mais également mesquin à l’égard des pays exportateurs, majoritairement des pays en voie de développement, qui sacrifient leur propre auto-suffisance pour nourrir les populations occidentales qui n’assurent pas leur approvisionnement en raison de dogmes écologistes ou anti-agricoles.

Ces textes seront débattus en marge de la session du Grand Conseil la semaine prochaine. Il est primordial que la sécurité et l’approvisionnement alimentaires soient désormais au centre des préoccupations du gouvernement.

L’UDC neuchâteloise poursuit son engagement pro-actif pour une agriculture locale forte et pour garantir l’approvisionnement alimentaire du canton de Neuchâtel et de la Suisse.

partager l’article
en lire plus
contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord