Participer
Communiqué de presse

64% de la population souhaite une baisse des prix des carburants. Une fois encore, l’UDC est le seul parti qui défend le peuple

La presse relaie ce jour un sondage explicite : 64% de la population suisse souhaite que le gouvernement baisse les prix des carburants et du mazout (à l’instar des actions entreprises notamment par plusieurs gouvernements européens voisins).

Lors de la session du Grand Conseil de mars 2022, les députés de l’UDC neuchâteloise avaient déposé une résolution urgente demandant à la Berne fédérale une suspension provisoire des impôts et taxes sur les carburants, le mazout de chauffe et le gaz afin de faire notamment baisser les prix à la pompe et d’éviter l’inflation (puisque la hausse des prix des carburants impacte à la hausse les prix des biens et services, des denrées alimentaires et les loyers !).

Cette résolution n’a hélas été soutenue que par l’UDC et quelques PLR. La majorité de gauche du parlement cantonal (à savoir : PS, Les Verts, Vert’libéraux, POP et Le Centre) a rejeté cette proposition. La gauche est totalement aveuglée par ses œillères idéologiques écologistes au point de mépriser et d’ignorer complètement la dure réalité vécue sur le terrain, notamment par les bas revenus, les travailleurs et la classe moyenne.

Au niveau fédéral, l’UDC Suisse a déposé plusieurs interventions parlementaires urgentes pour des baisses des prix des carburants (elle est le seul parti à l’avoir fait) et ces propositions devraient être traitées rapidement par le Parlement fédéral en marge de la session d’été.

Rappelons que nos voisins européens ont pour la plupart entrepris des actions gouvernementales pour limiter les hausses des prix des carburants et préserver ainsi un tant soit peu le pouvoir d’achat de leurs populations. A titre comparatif, le litre de diesel, à la pompe, se situe entre Fr. 2.25 et Fr. 2.30 dans le canton de Neuchâtel, alors qu’en France voisine, dans la région de Pontarlier, ce même litre de diesel peut être acheté entre EUR 1.85 et EUR 1.89 et l’euro est presque à la parité avec le franc suisse (traditionnellement, rappelons que les prix des carburants, avant cette crise, étaient toujours moins chers chez nous !).

Il est urgent d’agir pour une baisse des prix des carburants ! L’UDC est le seul parti à l’avoir proposé formellement dès le début de la crise ukrainienne. L’UDC poursuit son engagement pour une baisse des prix des carburants et pour préserver le pouvoir d’achat des suissesses et des suisses, des neuchâteloises et des neuchâtelois.

partager l’article
en lire plus
contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord