Participer
Communiqué de presse

Pôle économique, agrovoltaïque, SPB : Les députés UDC Neuchâtelois sur le front de la sécurité alimentaire

A l’aube de la session parlementaire cantonale, les députés de l’UDC Neuchâtel se préparent à défendre plusieurs objets déterminants pour la sécurité alimentaire de la population.

Le monde est en proie à une crise majeure, tant sur le plan sécuritaire qu’énergétique et alimentaire. Chaque collectivité publique doit dès lors entreprendre tout ce qui est possible pour renforcer l’autonomie de ces ressources vitales pour la population. L’UDC Neuchâtel prend donc frontalement en main la question de la sécurité alimentaire ; elle a déposé plusieurs projets au Grand Conseil en ce sens :

Pôle économique de La Tène :
« Le béton, ça n’a jamais nourri personne ! »

L’UDC Neuchâtel a déposé la recommandation 22.143 (initialement sous forme de motion), portée par le député UDC et agriculteur Quentin Geiser, afin d’instaurer un moratoire de 5 ans sur la réalisation du pôle économique de La Tène (NE). La réalisation de ce pôle économique prévoit en effet la destruction d’une vingtaine d’hectares de terres agricoles comptant parmi les plus fertiles du canton. Dans le contexte actuel, la réalisation de ce projet est insensée. « Le béton, ça n’a jamais nourri personne. », déclare Quentin Geiser, bien déterminé à faire aboutir cette recommandation dans l’hémicycle lors de la session.

Production agricole :
« Entre du blé et des petites fleurs, le choix est vite fait ! »

L’UDC Neuchâtel a également déposé la résolution 22.176 à l’attention de la Berne fédérale, demandant l’abrogation des récentes ordonnances du Conseil fédéral en termes de politique agricole, celles notamment prévoyant la mise en SPB de 3.5% des terres assolées. Portée par le président du groupe des députés UDC et fils d’agriculteur Niels Rosselet-Christ, cette résolution tend à préserver la production agricole et la sécurité de l’approvisionnement alimentaire : « L’autosuffisance alimentaire de la Suisse n’est que de 57% ; une personne sur deux ne peut pas manger en cas de crise majeure. Il est donc crucial de renforcer nos capacités de production. Entre du blé et des petites fleurs, le choix est vite fait ! ». Cette résolution fait par ailleurs écho aux récentes motions déposées par l’UDC Suisse au Conseil national et au Conseil des Etats, poursuivant le même but (motion UDC au CN 22.3578 / motion UDC au CE 22.3567 ).

Panneaux photovoltaïques :
« Soyons enfin raisonnables dans ce canton ! »

L’UDC Neuchâtel a déposé le postulat 22.179 demandant au Conseil d’Etat de renoncer aux projets de pose de panneaux photovoltaïques à même le terrain et de privilégier de fait massivement la pose de panneaux solaires sur les toits des bâtiments. Les terres agricoles mais aussi les terres constructibles se font rares, il est dès lors totalement insensé et incompréhensible que des terrains soient utilisés à la seule fin de pose de panneaux photovoltaïques. Pour le président du groupe des députés UDC Niels Rosselet-Christ : « Notre canton dispose de bien assez de toits ; commençons déjà par arrêter d’enquiquiner les propriétaires qui cherchent à développer ce genre d’installation sur leurs bâtiments. Soyons enfin raisonnables dans ce canton ! »

Initiative sur l’élevage :
« Renchérir le prix de la nourriture relève du non-sens ! »

Le groupe des députés ainsi que le président de l’UDC Neuchâtel Lionel Martin rappellent enfin qu’une agriculture forte est essentielle à la sécurité alimentaire et à la pérennité de notre terroir. Ils appellent donc à la raison dans le cadre des votations fédérales du 25 septembre prochain et à voter NON à l’initiative dangereuse sur l’élevage. Ce texte risque de mettre le coup de grâce à nombre d’exploitations agricoles pourtant exemplaires et aura pour effet de renchérir les prix de la nourriture, dans un contexte d’inflation déjà difficile à supporter. « Renchérir le prix de la nourriture relève du non-sens ! » déclare le président de l’UDC neuchâteloise. « Il est primordial de renforcer notre agriculture ; en outre, ce texte risque de rendre notre pays encore plus dépendant des importations, ce qui est dangereux pour la sécurité alimentaire. »

L’UDC s’engage résolument pour la sécurité alimentaire de la population, pour une agriculture locale forte et pour la pérennité de notre terroir.

partager l’article
en lire plus
contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord