Participer
Communiqué de presse

Mots d’ordre de l’UDC neuchâteloise pour les votations du 25 septembre 2022

(photo : le Bureau de l’UDC Neuchâtel, devant les membres lors de l’assemblée générale. De gauche à droite : Estelle Matthey-Junod, députée et co-présidente  de la section Jeunes ; Niels Rosselet-Christ, président du groupe des députés ; Lionel Martin, président a.i. ; Markus Schneider, vice-président ; Roxann Durini, députée et secrétaire cantonale)
– crédit photo : Steeven Lerch – instagram @lerch_photographie

Réunis en assemblée générale ordinaire mercredi 20 juillet 2022 à Couvet (Val-de-Travers, NE), les membres de l’UDC Neuchâtel se sont prononcés sur les sujets soumis en votation le 25 septembre prochain.

 Votations fédérales :

NON unanime à l’initiative « non à l’élevage intensif »

L’unanimité des membres présents de l’UDC Neuchâtel rejette l’initiative « non à l’élevage intensif ». Elle rejoint les arguments contre ce texte, exposés lors de l’assemblée par le président du groupe des députés Niels Rosselet-Christ, jugeant cette initiative à la fois inutile et dangereuse. En effet, la Suisse est le pays qui a les normes les plus strictes en termes de protection des animaux, y compris dans les fermes. En outre, il a été relevé que les initiants font parfois preuve de sournoiseries lorsqu’il s’agit de communiquer au sujet de ce texte, puisque certaines illustrations qui ont d’ores et déjà circulé sur les réseaux sociaux mais aussi dans la presse présentent des élevages en batterie actifs en Europe et ailleurs mais qui sont déjà interdits depuis les années ’90 en Suisse. Enfin, M. Rosselet-Christ a également souligné que ce texte est un « premier pas vers un Diktat alimentaire végane », les intentions à peine masquées des soutiens à l’initiative étant assez explicites en ce sens. L’UDC Neuchâtel réitère donc à l’unanimité son soutien actif à l’agriculture et relève l’excellent travail des agricultrices et des agriculteurs de notre canton et de notre pays, qui contribuent à notre merveilleux terroir et à la sécurité alimentaire.

Cliquez sur ce lien pour découvrir l’argumentaire détaillé :
Alliance contre l’initiative sur l’élevage intensif

OUI clair à la modification de la loi sur l’impôt anticipé

Les membres de l’UDC Neuchâtel soutiennent clairement la modification de la loi sur l’impôt anticipé. Comme l’ont notamment rappelé le président a.i. de l’UDC Neuchâtel Lionel Martin et le vice-président de l’UDC Neuchâtel Markus Schneider, la loi en vigueur péjore l’attractivité du marché des obligations en Suisse, puisque la récupération fastidieuse des 35% d’impôt anticipé décourage un certain nombre d’investisseurs et de sociétés, qui se tournent vers des horizons plus attractifs à l’étranger. Le Luxembourg est notre principal concurrent en Europe, ce pays n’ayant pas d’impôt anticipé sur les émissions d’obligations ; dès lors, par rapport à son PIB, ce pays émet 190x plus d’obligations que la Suisse ! Grâce à cette réforme, la compétitivité de notre pays se trouvera renforcée et ce sont des dizaines de millions de francs par an que nous devrions pouvoir rapatrier en Suisse.

Les membres divisés sur le financement additionnel de l’AVS

Si la modification de la loi sur l’AVS (AVS 21) a réuni l’unanimité des membres, l’arrêté fédéral sur un financement additionnel de l’AVS par le biais de la TVA a suscité d’intenses débats. Le président a.i. de l’UDC Neuchâtel a souligné l’aspect très discutable de la liaison des deux objets (l’arrêté sur le financement additionnel et la modification de la loi sur l’AVS) malgré les votes distincts. En outre, il a rappelé que si le projet qui était soumis n’était pas la solution la plus « optimale », elle constitue une solution toutefois viable et nécessaire pour sauver les rentes AVS d’un engrenage encore plus complexe. Certains membres ont souligné que l’arrêté sur le financement additionnel pourrait péjorer le pouvoir d’achat des retraités, dans un contexte économique déjà tendu. Le président du groupe des députés UDC Niels Rosselet-Christ a rétorqué que cette mesure s’inscrit dans « une vision politique plus large », rappelant que l’UDC Suisse et l’UDC Neuchâtel militent activement et par le biais de propositions concrètes pour renforcer le pouvoir d’achat et diminuer la pression fiscale (exemple : motions de l’UDC Neuchâtel pour la suppression de l’impôt sur les successions et pour l’augmentation des forfaits de mobilité et de repas déductibles de l’impôt sur le revenu, motions de l’UDC Suisse pour la suspension de l’impôt sur les huiles minérales et pour le gel des hausses de primes d’assurance maladie, etc.). Dans l’absolu, le financement additionnel de l’AVS pourra donc être largement « absorbé » par les effets d’autres mesures concrètes proposées par l’UDC. La majorité de l’assemblée générale a approuvé cet arrêté avec toutefois quelques refus et abstentions. Ce choix, faute de mieux et dans l’incertitude d’un possible pire en cas de refus, devra permettre à l’UDC Suisse de reprendre en main un thème majeur s’agissant de l’AVS, à savoir : la natalité de la population suisse.

Votations cantonales NE :

NON unanime à l’introduction de nouvelles taxes pour une assurance soins dentaires cantonale

Les membres ont unanimement rejeté l’initiative cantonale pour une assurance soins dentaires cantonale pour tous. Le président a.i. de l’UDC Neuchâtel a exposé des problématiques telles qu’un nouveau prélèvement sur le salaire des travailleurs du canton de Neuchâtel imposé également aux employeurs, de la part à charge de l’Etat, du personnel requis pour la mise en place d’une nouvelle taxe qui n’existerait que dans notre canton ou encore du fait que le texte rate totalement sa cible.

Soutien actif de l’UDC Neuchâtel à l’initiative SSR « 200 francs, ça suffit ! »

La députée et secrétaire cantonale de l’UDC Neuchâtel Roxann Durini a brièvement présenté le texte de l’initiative pluripartite « 200 francs, ça suffit ! », appelant les membres à la signer et la faire signer en masse. Ce projet est une initiative « No billag » améliorée, puisqu’elle prévoit une réduction du montant de la redevance obligatoire afin de restructurer et de redimensionner, de manière ciblée, la SSR-SRG, qui par sa taille a perdu sa vocation première de média d’information impartial, sans toutefois porter atteinte à l’intégrité financière des médias régionaux. L’UDC Neuchâtel participera activement à la récolte de signatures et à la campagne en faveur du OUI à l’initiative.

Verrée et jeunesse

Au terme de l’assemblée, les membres de l’UDC Neuchâtel ont poursuivi les discussions de façon informelle en partageant une verrée en toute convivialité. L’UDC salue l’engagement de ses membres mais aussi particulièrement la présence de nombreux membres et nouveaux membres jeunes, synonyme de bonne dynamique.

 

partager l’article
en lire plus
contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord