Participer
Communiqué de presse

L’UDC est le seul parti politique à se préoccuper réellement de la sécurité alimentaire de la population !

Guerre en Ukraine, variations météorologiques intenses, changements climatiques et accroissement de la population, jamais la sécurité alimentaire de la Suisse n’avait été aussi incertaine depuis la Deuxième Guerre mondiale. Dans une Suisse toujours plus peuplée et tournée vers le secteur tertiaire, nous avons réduit nos surfaces agricoles et nos capacités de production et nous nous retrouvons aujourd’hui avec un taux d’autosuffisance alimentaire de 57% seulement. Concrètement, en cas de crise majeure, notre pays ne peut assurer de la nourriture en suffisance que pour 1 personne sur 2 !

L’UDC a toujours prôné une agriculture locale forte et aujourd’hui plus que jamais, c’est une nécessité. La Suisse est beaucoup trop dépendante des importations et la situation mondiale, avec notamment le blocage des exportations de céréales en Ukraine, nous prouve le danger d’une telle dépendance.

La Confédération est hors des réalités

Cet alarmant constat a conduit l’UDC Suisse et l’UDC Neuchâtel à formuler diverses propositions. En mars déjà, en réaction aux conséquences imminentes de la guerre qui éclatait tout juste en Ukraine, l’UDC Suisse appelait la Confédération à la mise en place d’un « plan Wahlen 2.0 » pour assurer l’approvisionnement alimentaire de manière durable, en augmentant les capacités de production, en suspendant les projets écologistes qui altèrent fortement la productivité de l’agriculture suisse et en augmentant les stocks obligatoires.

La plupart des pays d’Europe sont également sur le pied de guerre sur ce point et augmentent leurs capacités de production agricole ; des projets écologistes sont suspendus même en Allemagne (pays pourtant aux mains de la gauche rose-verte) afin d’assurer une productivité optimale et donc une réduction de la dépendance face aux importations. Malgré tout cela, la Confédération poursuit dans son aveuglement écologiste nuisible à la sécurité alimentaire. Ainsi, elle a édicté une série d’ordonnances fédérales prévoyant notamment la mise en jachère de 3.5% des terres agricoles cultivables du pays (notamment des terres céréalières), ce qui représente 10’000 hectares de surfaces cultivables en moins ! Agrijura a notamment affirmé que cela fera passer le taux d’auto-suffisance en dessous de 50% ! Rien qu’au Jura, ce sont quelque 3’300 tonnes de blé par an qui ne pourront plus être produites.

Ces décisions surréalistes sont d’ores et déjà vertement pointées du doigt par divers parlementaires et organisations agricoles à travers le pays. L’UDC du canton de Neuchâtel a, pour sa part, déposé la semaine dernière au Grand Conseil la résolution 22.176 « renforçons nos capacités de production céréalière ! » , portée par le président du groupe des députés Niels Rosselet-Christ, demandant à la Confédération de renoncer au train d’ordonnances idoine. Le texte sera débattu cet automne.

 Le canton de Neuchâtel doit lui aussi prendre ses responsabilités

 Si la Confédération doit remettre la sécurité alimentaire au cœur de ses préoccupations, les cantons doivent eux aussi faire leur part du travail dans ce domaine. C’est la raison pour laquelle l’UDC du canton de Neuchâtel a déposé au Grand Conseil la motion 22.166 « la sécurité alimentaire avant tout ! », également portée par le président du groupe des députés Niels Rosselet-Christ, demandant une réorientation de la politique agricole cantonale vers l’objectif de l’approvisionnement alimentaire en top priorité. Le texte sera aussi débattu cet automne.

Il est primordial que notre canton, qui géographiquement n’est pas très grand, préserve ses terres cultivables. De fait, le projet de pôle économique de La Tène est, dans ce contexte, un non-sens total puisqu’il prévoit la destruction de plusieurs hectares de terres agricoles comptant parmi les plus fertiles du canton pour y construire des usines et des résidences ! Notre canton dispose d’autres surfaces, moins fertiles (dans les hauteurs, par exemple) mais également de nombreuses friches industrielles ; pourquoi ne pas d’abord revaloriser ces friches avant de sacrifier des terres fertiles de notre canton et d’affaiblir encore davantage nos capacités de production agricoles ?

Tant qu’une stratégie claire et durable pour un rehaussement concret du taux d’approvisionnement alimentaire via une agriculture locale forte ne sera pas mise sur pied, tant sur le plan cantonal que sur le plan fédéral, ce projet de pôle économique de La Tène doit être suspendu ; on peut manger du blé, on ne peut pas manger du béton. Dès lors, l’UDC du canton de Neuchâtel a déposé au Grand Conseil la recommandation 22.143 « le pôle économique de La Tène, une fausse bonne idée ? », portée par le député Quentin Geiser, demandant un moratoire de 5 ans sur la réalisation de ce projet. Le texte sera lui aussi débattu cet automne.

L’UDC est un parti agrarien qui s’est toujours engagé pour l’agriculture. Ce n’est de loin pas le cas des autres partis politiques, qui réduisent toujours davantage les capacités de production de l’agriculture, que cela soit par des complications administratives, des exigences écologistes parfois insensées et toujours plus restrictives ou par l’ouverture incontrôlée des marchés, engendrant une pression certaine par la concurrence des importations de produits étrangers industriels, bas de gamme et trop bon marché.

Sans une agriculture forte, la population suisse perdra sa souveraineté face aux nations étrangères et s’exposera à de potentielles famines. Nous devons impérativement inverser cette frénétique altération de notre agriculture, bien trop souvent guidée par des bureaucrates et des idéalistes qui n’ont jamais mis les pieds dans une ferme, qui n’ont jamais cultivé la terre ni jamais trait une vache de leur vie.

L’UDC Neuchâtel s’engage résolument pour la sécurité alimentaire du canton et de la Suisse et donc pour une agriculture locale forte.

partager l’article
en lire plus
contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord