Participer
Communiqué de presse

Assemblée générale de l’UDC : NON au train de mesures des médias + changements internes

Train de mesures en faveur des médias, c’est NON : l’UDC neuchâteloise a pris ses mots d’ordre pour les votations fédérales du 13 février 2022. Elle se dote également d’un Conseiller à l’économie et élargi son équipe de direction.

Réunie en assemblée générale ordinaire le 12 janvier 2022, l’UDC neuchâteloise a adopté les mots d’ordre pour les votations fédérales du 13 février prochain. Les nombreux membres présents de l’UDC, tous âges et tous genres confondus, se sont prononcés à l’unanimité contre le train de mesure en faveur des médias. Ils rejettent également à une très large majorité l’initiative pour l’interdiction de l’expérimentation animale ainsi que l’initiative pour la protection des enfants et des jeunes contre la publicité des produits du tabac et acceptent l’abolition du droit de timbre.

Présents en nombre (dans le respect des mesures sanitaires en vigueur), les membres de l’UDC neuchâteloise ont rejeté unanimement le train de mesures en faveur des médias. Les dizaines de millions supplémentaires qui seront alloués au monde médiatique ne profiteront principalement qu’aux très grosses et très riches maisons d’édition, alors que les petits médias ne se partagerons que les miettes d’un gâteau bien garni. Pour l’orateur du jour sur ce sujet, le Président du groupe des Députés UDC Niels Rosselet-Christ, les médias doivent fonctionner comme toutes les autres entreprises ordinaires et non pas être mis sous la perfusion d’un Etat qui risque de saper la pluralité et l’indépendance médiatique. Une dépendance financière des médias envers l’Etat constitue une menace pour la démocratie. Contrairement à ce qu’affirment les partisans de ce train de mesures, les aides serviront surtout à financer des médias à la situation déjà confortable, laissant les médias régionaux et les petites publications sur le banc de touche.

La grande majorité de l’UDC neuchâteloise a également refusé l’initiative pour la protection des enfants et des jeunes contre la publicité du tabac et l’initiative pour l’interdiction de l’expérimentation animale, deux initiatives qui selon l’avis de la majorité vont beaucoup trop loin, la première posant une nouvelle fois la question de la liberté de commerce mais également de la responsabilisation de chacun. En effet, les parents fumeurs, premier modèle des enfants, devront-ils un jour également être mis au pilori ? Les plateformes telles que Youtube, Netflix et autres ne devraient-elles pas également censurer la parution de produits liés au tabac ? Où cela s’arrêtera-t-il ? Le contre-projet indirect proposé par le Conseil Fédéral et le Parlement représentent une adaptation au niveau national des règles déjà en vigueur dans plusieurs cantons, dont Neuchâtel, ce qui est en soi une bonne chose.

La seconde menaçant directement d’une part l’économie helvétique à travers la recherche et les emplois impactés, et d’autre part son système de santé, puisque le texte prévoit également l’interdiction de l’importation de nouveaux produits issus de l’expérimentation animale. Lionel Martin, président ad-interim de l’UDC neuchâteloise, a rappelé que l’expérimentation animale en Suisse est subdivisée en catégories de degré d’intensité et qu’une majorité de ces cas ne porte pas atteinte à l’intégrité des animaux. En raison de la radicalité de cette initiative, un rejet pur et simple était logique. Rappelons encore que le Parlement l’a rejetée à l’unanimité.

L’UDC neuchâteloise dit OUI à la suppression du droit de timbre. Ce projet, initié par le ministre de l’Economie Ueli Maurer (UDC) permettra le développement d’un cadre favorable au dynamisme de l’économie Suisse. En outre, le Député Daniel Berger a rappelé dans son exposé qu’en dehors de la Suisse, seule l’Espagne et la Grèce appliquent encore une telle redevance, c’est un modèle dépassé.

Elargissement de la direction de l’UDC cantonale et nomination d’un conseiller à l’économie

L’UDC neuchâteloise a voté en bloc pour une modification statutaire, octroyant un siège à la présidence des Jeunes UDC neuchâtelois au sein du Bureau du comité, le but étant d’intégrer plus activement encore la jeunesse du parti dans la vie politique de ce dernier. Cette modification statutaire a également permis la création d’un nouveau poste au sein du Bureau du comité, à savoir celui de « conseiller à l’économie » et dans la foulée, l’assemblée a unanimement élu M. Daniel Berger à ce nouveau poste. Le but de cette fonction est d’assurer un lien plus fort et dynamique entre le parti, les milieux économiques, les entreprises et les relais de l’UDC au niveau fédéral.

partager l’article
en lire plus
contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord