Participer
Article

Fronde des Députés UDC neuchâtelois contre l’écriture dite « inclusive »

La Langue de Molière doit être respectée et protégée. Tel est l’avis du groupe UDC, en réponse à la démocratisation de l’utilisation de l’écriture dite « inclusive » dans l’administration cantonale. Suivant l’avis de l’Académie de la langue française, le groupe UDC s’inquiète de cette tournure difficilement lisible et complexe, qui altère non seulement la beauté de notre langue mais rend également la compréhension difficile, de surcroît pour les personnes étant déjà atteintes de difficultés dans la lecture. Les Députés UDC au Grand Conseil neuchâtelois ont déposé ce jour une recommandation à l’attention du Conseil d’Etat, qui sera prochainement débattue en plénum, afin que l’utilisation du français académique redevienne la norme au sein de toute l’administration cantonale neuchâteloise.

Rappelons par ailleurs que les Députés UDC du canton du Valais ont, via une motion sensiblement similaire, réussi à restaurer la primauté du français académique au sein de l’administration valaisanne il y a quelques mois.

partager l’article
en lire plus
Contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord