Participer

Candidat Conseil d’Etat

Grégoire Cario


60 ans, de Cortaillod
Marié, père de famille
Député suppléant
Anc. conseiller communal 
Anc. conseiller général
Informaticien et comptable indépendant

Si je me présente au Conseil d’Etat, c’est parce que je veux :
Un Etat plus « light » qui s’occupe uniquement d’établir un cadre dans lequel le canton et ses habitants pourront se mouvoir librement. L’Etat doit cesser de légiférer sur tout en produisant des lois et des règlements pointilleux en telle quantité que le canton ne donne pas envie de venir y vivre, de s’y installer et encore moins d’y créer des entreprises qui soutiendront notre économie.
Cette économie, je veux la rendre plus forte en soutenant l’économie réelle, c’est-à-dire les indépendants et les petites PME locales qui représentent la plus grande part de notre tissu économique et en sont le pilier majeur. Notre canton travaille grâce à eux, sachons les protéger et favoriser leur développement !
Pour garder ces entreprises et les consolider, il faut des personnes qualifiées, c’est pourquoi je veux que l’école se concentre sur ses fonctions essentielles : instruire et former le plus parfaitement possible nos enfants pour qu’ils puissent en sortir avec, dans leurs mains, les moyens de prendre en charge leur vie. L’école ne doit pas se disperser dans des domaines qui relèvent de l’éducation et qui sont du ressort de leurs parents ou de leurs tuteurs.
Une bonne formation est capitale pour qu’il n’y ait plus de jeunes qui doivent recourir à l’aide sociale à la fin de leurs parcours scolaires.
L’aide sociale, je la veux uniquement subsidiaire, c’est-à-dire qu’elle doit procurer aux personnes dans le besoin les moyens de vivre ; en effet, dans toute société, il y a malheureusement des gens que les circonstances plongent dans la précarité et qu’il est de notre devoir d’aider. Mais l’aide sociale ne doit pas être un moyen d’obtenir, sous prétexte d’égalité, des ressources identiques, voire supérieures, à celles que donne le travail ; cela suscite immanquablement des rancoeurs dans la population, sentiments dont l’Etat ne doit pas être la cause.
Ce programme, Mesdames, Messieurs, nous le réaliserons en nous appuyant sur des principes écologiques. L’écologie, maniée avec prudence, est la base d’une vie plus harmonieuse en société ; elle est le liant qu’on doit retrouver dans toutes nos lois, nos règlements et nos réflexions, sans pour cela être le seul but unique et prioritaire.
Je dirai pour terminer que si j’ose me présenter au Conseil d’Etat neuchâtelois, c’est pour y défendre les valeurs chrétiennes qui ont été le ferment de notre canton et de la Confédération. Il est primordial, quoiqu’on en dise et même si certains partis décident le contraire, qu’elles restent présentes et respectées dans nos institutions.
J’espère que vous voudrez croire à la sincérité de ma devise : mon but, uniquement vous aider !

Contact
UDC du canton de Neuchâtel
2316 Les Ponts-de-Martel
Téléphone
+41 79 834 42 52
E-mail

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord